Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

Robert d’Artois

12 Juin 2015, 10:03am

Publié par Mmm

Robert d’Artois

Ce mois-ci, j’ai proposé aux fileurs et fileuses du forum Tricotin de s’inspirer d’un personnage de théâtre, cinéma ou télévision. Le choix est grand !

Certaines fileuses acharnées passent par la technique de la “carte heuristique” (en anglais “mind mapping”) pour élaborer un fil à partir d’un thème précis. Vous en avez sûrement entendu parler si vous avez entrepris le Journey to the Golden Fleece organisé par FiberyGoodness. Quand on se pose la question de transformer un héros en écheveau, cela peut être un outil.

Pour ma part, des héros de cinéma, j’en ai plein sous mon crâne et je serais bien en peine de vous dire lequel je préfère – en plus, j’ai l’impression que ça change un peu tous les jours…

Mais, étant petite, il y a une série que je me repassais en boucle – car j’étais déjà fan de costumes historiques, entre autres… – “Les Rois maudits” de Maurice Druon, réalisée pour la télévision par Claude Barma. L’acteur Jean Piat s’en donnait à cœur joie pour camper toute la démesure que Maurice Druon prête à Robert d’Artois dans ses querelles incessantes avec sa tante Mahaut, incarnée par une Hélène Duc tout aussi grandiloquente. Ça me faisait beaucoup rire ! “Quant à ma tante Mahaut… cette chienne, cette truie !”

Robert d’Artois
Robert d’ArtoisRobert d’Artois

Alors, voici mon “Robert d’Artois”. J’ai commencé par dessiner une “carte” de ce que le personnage m’inspirait où j’ai recensé mes idées pour faire correspondre ces caractéristiques à celles d’un fil.

Puis j’ai cardé, filé, retordu et re-retordu… Voilà le résultat !

Mon personnage était un peu hors normes, j’ai donc choisi de réaliser un gros écheveau de presque 300 grammes (et seulement 133 mètres…). Il contient environ 70 breloques en forme de dague intégrées au filage après avoir été une par une enfilées sur des petites mèches de laine indépendantes. Le petit brin de bois que vous voyez sur la dernière photo est un pic à apéritif, histoire de se rendre compte du diamètre du fil.

Robert d’ArtoisRobert d’Artois

Commenter cet article

Alice 12/06/2015 11:42

Merci de partager le processus de création de cet écheveau. C'est très inspirant! Il est superbe!

Valérie 12/06/2015 11:27

Excellent, j'adore ton analyse de Robert d'Artois pour faire ce fil ! Ce caractère fort et impétueux ne méritait que de Rouge !!!! Bravo !