Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

Crise de Dupont

31 Août 2009, 09:20am

Publié par Mmm

 

Eh oui, un petit moment de vague à l’âme et je me rue sur mes Dupont… Suis certainement pas la seule dans ce cas… Mon carton de flacons bien-aimés sous le bras, j’investis la cuisine en catimini… Ouf ! Deux heures de patouillage plus tard – plus le temps de cuisson, de refroidissement, de rinçage et de séchage… faut être patient(e)… – voilà ma moisson pétante de l’été. Et le moral est revenu ;-)

Crise de Dupont
Crise de Dupont
Crise de Dupont

Voir les commentaires

“Chine impériale”

23 Août 2009, 09:43am

Publié par Mmm

“Chine impériale”

Il est temps pour moi de vous présenter les protagonistes de l’échange auquel je viens de participer sur le Forum du filage… Organisé par Elo, une fois encore, il s’appelle « Ronde des écheveaux » et il n’est pas trop tard pour y participer ! Ma marraine était Maman Sylvie, et ma filleule, Cixi, passionnée de l’histoire de la Chine impériale.

Pour elle, j’ai créé ce fil laine et soie à petit nœuds, d’après une technique rencontrée dans la Bible du fil fantaisie, l’incontournable Intertwined de Lexi Boeger.

La fibre (50 % laine, 50 % soie tussah, en provenance du Mouchon) a été teinte avec des peintures pour soie Dupont dans des tons rouge et orangé, et filée en célibataire irrégulier, avec, ici et là, des cocons de fibre teinte en noir noués sur eux-mêmes. Il y a environ 600 m de fil pour environ 200 g de fibre.

En échange, j’ai reçu de Maman Sylvie ces magnifiques écheveaux d’une douceur extrême. Le fil blanc et bleu est fait d’un fil de laine teint avec des teintures Dupont (décidément, on les plébiscite, maintenant que nos chères One ont disparu !) et d’un fil d’angora retordus ensemble ; l’écheveau blanc est en angora retordu avec un fil de Lurex scintillant.

Merci à Maman Sylvie pour ce travail magnifique, et aussi pour les adorables détails qui agrémentent les écheveaux : une jolie fleur au crochet et des sachets de lavande de son jardin originaux, en forme de petits nœuds (cet échange était placé sous le signe des nœuds, en ce qui me concerne…).

“Chine impériale”“Chine impériale”“Chine impériale”
“Chine impériale”

Voir les commentaires

Top « 4 bémols »

5 Août 2009, 06:03am

Publié par Mmm

Eh oui, on dit un « top » de nos jours pour un haut qui n’est ni un corsage, ni un chemisier, ni un tee-shirt, ni un débardeur, ni un caraco, etc. (non, je ne vais pas tous vous les faire). Celui-là, pourtant, il n’est vraiment pas top !

 

Bémol 1

J’ai craqué pour la forme originale de ce « top », son ampleur et sa simplicité. C’est un patron Buttericks : un patron américain, donc. Comme je suis bien ronde et que je déteste être serrée dans mes vêtements, j’ai fait ce vêtement en 44, qui est normalement ma taille… pour me trouver perdue dans ce qui ressemble à une vraie toile de tente ! Ça, pour être ample, il est ample ! À croire que les Américaines ont remporté la guerre que nous menons tant bien que mal contre les vêtements étriqués… Bref, je vais le refaire une taille ou deux au-dessous et voir ce que ça donne !

 

Bémol 2

Pour être simple à réaliser, il l’est, puisqu’on taille tout simplement deux pièces sur le pli – un dos, un devant – avant d’assembler les côtés et les épaules et de faire les ourlets (sauf celui du bas) avec un biais. Oui mais, justement, le résultat n’est pas beau : comme souvent avec un biais sur ce genre de tissu souple et fin (j’ai taillé ça dans un paréo offert par je ne sais plus quelle marque de cosmétiques !!!), ça bâille. Berk berk, je déteste ça. Bref, je vais le refaire en bricolant plutôt une parementure.

 

Bémol 3

Ça ne peut pas être toujours la faute du patron… Je pourrais dire que c’est la faute de la surjeteuse, mais je ne serais pas bien honnête… Comme souvent, je ne me suis pas aperçue que le tissu n’était pas bien à plat au moment de faire la couture et j’ai pincé du tissu qui n’aurait jamais dû l’être… Oui mais, ce qui est déjà rageant avec une machine normale (il faut s’arrêter, défaire la couture inopportune, etc.) est carrément catastrophique avec une surjeteuse-raseuse puisqu’elle coupe dans le tissu ! Je me suis donc retrouvée avec une déchirure ravaudée tant bien que mal… Et justement sur le haut du sein droit, où elle ne risque guère de passer inaperçue !

 

Bémol 4

Finalement, à force de surfer sur les blogs à la mode, je me suis laissée convaincre par la mode des yoyos, finalement ça peut être très mignon, ces petites choses. Je me suis dit que c’était justement l’occasion ou jamais de m’y mettre et j’en ai bricolé trois ou quatre dans les chutes de mon tissu (si vous êtes tenté(e) d’en faire autant, la fiche gratuite est ici). Je les ai cousus sur le bord du décolleté pour masquer la couture, j’ai ajouté quelque boutons de nacre (mon péché mignon) pour parfaire l’ensemble… Oui, mais c’était idiot de les faire dans le même tissu, il n’y a aucun contraste, on ne les voit pas ! Bouhouhou ! Il n’est vraiment pas top, ce « top » !
 

Voir les commentaires

Un peu de rangement…

4 Août 2009, 08:57am

Publié par Mmm

Un peu de rangement…

Dans mon petit bureau/atelier, comme tous les bricoleurs et toutes les bricoleuses, j’en accumule, du matériel… Quand en plus on travaille la laine et qu’on thésaurise les tissus, il faut beaucoup de place. J’ai réussi à occuper tout l’espace situé sous cette bergère avec six tiroirs plus qu’artisanaux. Ce sont de simples cartons : j’ai dû surfer longtemps pour trouver la longueur et la largeur idéales, permettant d’occuper tout l’espace sans en perdre un centimètre ; il m’a suffi de les couper avec un bon cutter pour les ramener à la hauteur désirée.  Des morceaux de cordelière d’une quarantaine de centimètres, passés à travers la paroi et noués au bout, ont donné en quelques minutes des poignées très convenables. De vieilles serviettes de table collées dessous avec de l’adhésif double face leur permettent de glisser facilement et silencieusement sans rayer le plancher. Et, cerise sur le gâteau, il me restait un tout petit bout du papier peint fleuri qui orne les murs : cela m’a permis de décorer les trois « tiroirs » du devant pour un look très coordonné. Un peu kitch mais bien pratique, croyez-moi. Vous me connaissez… Ils sont déjà bourrés à craquer.

Un peu de rangement…

Voir les commentaires