Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

Spiralé Framboise-menthe

30 Novembre 2009, 08:10am

Publié par Mmm

nullToujours dans ma « collection » de célibataire spiralés façon sucre d'orge, après Framboise-orange et Turquoise-chocolat, voici Framboise-menthe ! Cette fois, c’est à Babeth qu’il a tapé dans l’œil… Elle est donc repartie avec, et l’a transformé en écharpe en côtes pour sa fille. Lululibellule, pour sa part, a tellement aimé Framboise-orange qu’elle en a fait un ravissant poncho puis… après avoir changé d’avis… un non moins ravissant gilet doublé !
null
null

Voir les commentaires

Châle « North Roë »

20 Novembre 2009, 09:20am

Publié par Mmm

C’est après une visite sur le site de Dodile, et sur les conseils de Zouzou, que je me suis lancée dans ce châle en dentelle avec mon premier fil dentelle alpaga et soie. Cela m’a pris du temps car il est immense, et il me semble bien avoir fait pas mal de petites erreurs, mais elles ne sautent pas aux yeux… Cerise sur le gâteau, il a été fini quelques jours avant l’anniversaire de ma mère, et j’ai eu le temps de la bloquer ! En revanche, une chose est claire, ce n’est pas du tout facile à photographier, un grand châle comme ça.

Châle « North Roë »
Châle « North Roë »Châle « North Roë »Châle « North Roë »

Voir les commentaires

Testons l’épinglier dentelle

17 Novembre 2009, 13:53pm

Publié par Mmm

Je me suis régalée avec mon premier fil dentelle et j’ai fini par craquer pour le kit approprié : poulie de vitesse (pour aller plus vite), épinglier dentelle et bobines “fat core” sont arrivés tout droit de Nouvelle-Zélande (mieux vaut ne pas être chauvin si l’on veut s’adonner au filage ;-)… de par chez Majacraft, pour ne pas nommer ma marque fétiche… J’ai utilisé un mélange cardé d’un magnifique bleu offert par Zouzou pour le tester… Miam ! Ça file tout seul sans aucune vibration ! Histoire de faire vraiment très fin, je ne l’ai pas retordu avec lui-même mais avec un fil à broder métallisé bleu Gunold, qui lui donne un côté très glam. Il est donc très “araignée” : environ 530 m pour 58 g (dont 24 g de fibres).

Testons l’épinglier dentelle
Testons l’épinglier dentelleTestons l’épinglier dentelleTestons l’épinglier dentelle

Voir les commentaires

Sac en ficelle “avec un petit pull”

16 Novembre 2009, 09:10am

Publié par Mmm

Sac en ficelle “avec un petit pull”


Vous vous souvenez de mon Sakkipik ? J’en ai râlé, du résultat obtenu, alors que je rêvais de réussir un des modèles du magnifique livre Handmade Bags and Zakka of Natural Cord… Pour ma seconde tentative, on ne m’y reprendrait pas, à utiliser cette horrible ficelle de sisal ! Oui mais, la ficelle de chanvre de 2 mm de diamètre que nécessitait le modèle, je n’en trouvais pas. Bon, j’avais là de la ficelle de lin pas mal, mais beaucoup plus fine… Tiens tiens, comment la rendre plus douce tout en augmentant son diamètre… Mmmmmmh… Trouvé ! Il suffisait de lui mettre « un petit pull » ! J’ai filé à mon rouet et j’ai tout bonnement entouré ma ficelle de laine bien douce ! Après quoi j’ai pu tricoter ce second modèle, qui a filé depuis chez mon amie Renata. Pourquoi ne pas crocheter directement le sac en laine, me direz-vous ? Eh bien, la ficelle lui donne beaucoup plus de tenue, et l’empêche de se déformer et de s’étirer.

Sac en ficelle “avec un petit pull”
Sac en ficelle “avec un petit pull”

Voir les commentaires

Zinnia

11 Novembre 2009, 12:34pm

Publié par Mmm

nullVoilà un beau fil pétant comme je les aime. C’est du mohair en ruban de Bergère de France acheté lors de mes débuts dans le filage… je ne connaissais pas les bonnes adresses… et ce mohair-là n’est pas de très bonne qualité, il gratte. Mais il prend très bien la couleur quand on le teint avec des peintures pour soie, mieux même que la laine ! Cela dit, il gratte tellement qu’il va se retrouver cantonné à un petit sac à main ou à un élément de déco. J’ai essayé de m’en faire un bonnet, il s’est avéré importable : mes oreilles ne m’ont pas dit merci !!!
nullnull

Voir les commentaires

Petit sac feutré

10 Novembre 2009, 15:06pm

Publié par Mmm

nullCe n’est pas moi qui l’ai fait, mais il va falloir que je commence à lui laisser la main sur ce blog : ma Princesse a eu huit ans et s’intéresse de plus en plus aux fibres (mais comment que ça se fait-ce ???). Elle a eu envie d’essayer le feutrage à l’eau… nullJe l’ai laissée choisir ses couleurs dans ma mallette de laines à feutrer (les laines à feutrer soi-disant « magiques » de Bergère de France, qui grattent tellement qu’on n’aurait pas l’idée de faire quoi que ce soit avec : je n’en rachèterai pas !), je lui ai expliqué la technique, et voilà le travail : une fine couche de fibres entrecroisées… quelques « dessins » en coloris contrastés… un tulle par-dessus ça, de l’eau chaude et du savon de Marseille, et roule roule roule… pour obtenir un très correct rectangle de feutre qui, une fois replié, a formé une pochette fort pratique. nullElle a aussi feutré un boudin en roulant une grosse mèche entre ses mains enduites d’eau savonneuse, histoire de faire une poignée/bandoulière. Je me suis chargée de la couture, mais je sens bien que pour le prochain coup, elle voudra et pourra le faire elle-même. Tiens, il faudrait peut-être ajouter un bouton en Fimo à cette pochette.

Voir les commentaires

Pull tissé-coupé

2 Novembre 2009, 13:48pm

Publié par Mmm

J’y pensais depuis longtemps, j’en avais très envie… Car quand on découvre le plaisir de tisser, on a vite envie de sortir des écharpes et des formes géométriques… Je me demandais donc si on pouvait COUPER (arrrgg !) dans la pièce tissée comme dans un tissu industriel pour coudre un vêtement. Comme je tisse généralement de grosses trames un peu lâches, je me doutais bien que le moindre coup de ciseaux me mènerait à un effilochage immédiat. Mais c’est là que j’ai pensé à la surjeteuse-raseuse. Et pourquoi ne pas l’utiliser pour couper la pièce tout en la surjetant ?

Je me suis donc lancée pour un « test » dont mon Petit Prince ferait le cobaye inconscient (« Dessine-moi un pull tissé-coupé… »). D’abord, j’ai tissé vite fait, en puisant dans mon stock de restes de laines, cette pièce rayée, sans me soucier le moins du monde des lisières puisque j’allais éliminer cette partie du tissu (elles sont moches, hein ?). Bon, les rayures ne sont pas très droites, ça, c’est parce que les fils de chaîne ne sont pas tous tendus de manière assez uniforme (je note pour la prochaine fois).

Une fois le tissage terminé, j’ai ôté le tissu du métier (c’est amusant, c’était la première fois que je pensais à un de mes tissages en termes de « tissu », bien qu’ils en soient toujours, d’après le dictionnaire, car c’était la première fois que j’allais le traiter comme un vrai tissu !) et j’ai noué les fils de chaîne rapidement avant de le laver pour le blocage. Puis je l’ai repassé (avec une pattemouille !) avant d’épingler dessus les pièces de mon patron. Là, déjà, j’avais dû recouper le patron en dessinant la totalité des pièces : il me fallait des pièces entières (et non pas la demi-pièce qu’on pose sur un pli du tissu…) et il me fallait autant de pièces que de parties à coudre (donc une pour chacune des manches).

Déjà, j’ai dû admettre que j’avais été un peu rate sur le tissage, pressée comme j’étais de tester mon idée, et donc je manquais de marge. Sans quoi, déjà, j’aurais placé les manches dans l’autre sens pour des rayures horizontales, et j’aurais davantage éloigné les pièces les unes des autres, ce qui était assez important, je m’en suis aperçue après coup.

Mon épinglage fait, j’ai respiré un bon coup, branché la surjeteuse et puis hop. Eh bien, ce n’était pas très facile, car cette surjeteuse n’est pas très pratique à utiliser pour les arrondis, mais c’était faisable. Bien sûr, quand les pièces étaient trop rapprochées, celle surjetée tenait mais celle d’à côté commençait à s’effilocher : à retenir. Bien sûr, le pied-de-biche, en tirant sur le patron, l’a déchiré en maints endroit et rendu inutilisable pour une prochaine fois : pas gravissime (je pense pouvoir résoudre cela en recourant à l’intissé si je tiens à réutiliser le patron). Mais en dehors de ces petites misères, ça marchait !

Je n’ai plus eu qu’à coudre très classiquement ce petit pull à encolure américaine, un modèle que j’adore et que j’ai souvent fait pour ma Princesse… C’est à présent le Petit Prince qui en bénéficie… C’est le patron Burda 9870 ; je crains qu’il ne soit hélas plus disponible, mais il se trouve peut-être encore sur le Net, qui recèle (aussi) des trésors.

Pull tissé-coupé
Pull tissé-coupé
Pull tissé-coupé
Pull tissé-coupé
Pull tissé-coupé

Voir les commentaires

Une gigoteuse pour Guilhem

1 Novembre 2009, 07:45am

Publié par Mmm

nullLa cigogne a apporté Guilhem, et moi j’ai apporté la gigoteuse… Les aficionadas auront très certainement reconnu le modèle des Intemporels pour bébés, que l’on ne présente plus. Pour les autres, je précise qu’elle n’est pas difficile à faire du tout. Je me suis même amusée à la customiser un peu en ajoutant une (fausse) patte de boutonnage, histoire de lui donner un air de chemise très chic. Guilhem doit être aussi élégant que son papa !
null

nullEt pour accompagner ce petit présent, quelques petits-beurre à son nom, que son grand frère fut ravi de dévorer. Avant que l’on ne me pose la question, le gadget qui m’a permis de les faire est de la marque Brigitte Kek et je l’ai acheté chez Miss Bricole.

Voir les commentaires