Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

Étole « Loch Ness »

31 Août 2011, 16:31pm

Publié par Mmm

Étole « Loch Ness »

Pour participer au “défi celtique” proposé par ALM pour le mois d’août, j’ai réalisé cette étole en feutre de laine et soie peinte à la main. Elle représente le plus beau lac des Highlands, et bien sûr je n’ai pas oublié d’incruster un petit “Nessie” ! Je suis ravie du résultat, car c’était la première fois que j’essayais de teindre à la main les fibres après et non avant les avoir feutrées. Elles ont très bien pris la teinture, la soie apportant des nuances particulières.
Sa beauté ne se révèle pas vraiment en photo, mais toutes les personnes qui ont pu la voir et la toucher “en vrai” m’en ont fait de grands compliments. D'ailleurs, elle s'est vendue très vite.
Dans la foulée, j’ai fait une autre étole du même genre, mais dans le thème “Tout feu, tout flamme”… avec quelques pincées de glitz pour faire scintiller encore plus la couleur.

Étole « Loch Ness »
Étole « Loch Ness »
Étole « Loch Ness »

Voir les commentaires

Trois nouveaux écheveaux

3 Août 2011, 12:45pm

Publié par Mmm

Après la frénésie de feutrage dont je vous ai gratifié(e)s ces derniers jours, vous avez forcément deviné que je n’avais pas tellement filé… Je n’ai quand même que deux mains et je me sers finalement peu de mes pieds (bon, je sais ce que vous allez dire, il reste tout de même les dents et le menton, je m’en sers aussi parfois !! un vrai petit singe !)… Mais voici tout de même trois écheveaux dont je suis assez contente.

Celui-là, en pure soie (mouchoirs de soie teints par mes soins), est vraiment un travail de longue haleine, il m’a quand même fallu quasi trois « pubs spinning » et pas mal d’heures sup’ à la maison pour en venir à bout ! À un moment, je me suis même dit que je n’allais jamais le terminer !!! Normal, il mesure environ 300 m, ce qui signifie que j’ai filé presque 1 km puisque c’est un retors navajo.

Fondue de soie

 

Celui-là, j’en suis très fière car c’est un fil filé au fuseau et Dieu sait que je débute en la matière. C’est au cours d’un pub spinning particulièrement foufou que j’ai pu m’y mettre vraiment. Sachant que nous allions rencontrer plusieurs personnes calées dans ce domaine, j’avais emmené mon fuseau en me disant que ce serait bien le diable si je ne trouvais pas moyen de prendre une leçon de fuseau… Je ne pouvais pas me douter que le diable serait là avec ses mille tentations, et qu’au bout du compte, je n’allais pas du tout sortir le fuseau de mon sac ! Pourtant j’ai eu l’occasion d’admirer des fileurs et fileuses d’une grande grâce, et quelque chose a dû m’en rester… En rentrant à la maison, j’ai pris mon fuseau et mes fibres (plusieurs coloris de mélange mérinos et soie Ashford) et j’ai filé… comme si je l’avais toujours fait ! C’était rentré par les yeux !

Doux comme tes yeux

 

Petit dernier, un fil deux brins de mérinos et… bambou, pour changer. Le bambou apporte deux choses qui me plaisent. D’abord, un tomber un peu plus lourd, une texture différente, j’aime bien, pour certains ouvrages. Ensuite, il a un peu le brillant de la soie, mais n’absorbe quasiment pas les teintures pour fibres protéiniques que j’utilise : résultat, il reste blanc, d’où un super effet marbré de la mèche une fois teinte. Je vais tester ça aussi en feutrage, je suis très curieuse de voir le résultat.

Brassée de violettes

Voir les commentaires

Quatre mousquetaires en goguette

2 Août 2011, 12:35pm

Publié par Mmm

394Pfouh, je ne sens plus mes bras ! Mais je ne pouvais pas m’arrêter de feutrer ces derniers jours, sous le coup d’une poignante frénésie de petits sacs. Je travaille toujours sur le stock de mon marché de Noël… Voici donc quatre petits sacs de plus, que vous pourrez retrouver dans la boutique au cours des prochains jours. J’ai redécouvert avec gourmandise le plaisir des embellissements à l’aiguille, qui ne finissent jamais. Mais je me suis aussi amusée à incruster des morceaux de dentelle dans la laine de trois d’entre eux, j’ai cousu des petits boutons… façon « j’ai dévalisé les tiroirs de ma mercière »… mais en fait de mercière, j’ai surtout puisé dans les stocks familiaux de « petits trucs ne pouvant servir à rien » (boutons dépareillés, bouts de dentelles et de rubans tellement petits qu’il n’y en a pas assez pour un ouvrage classique).

Figurez-vous – je ne sais pas comment était mon arrière-grand-mère que je n’ai pas eu la chance de connaître – que nous sommes des “non-jeteuses” depuis trois générations déjà ! Il y a donc de quoi faire en matière d’embellissements pour mes petits sacs, mais aussi pour de futurs accessoires. Pour ces modèles-ci, j’ai pioché dans les stocks de feu ma chère Mamie, qui, de là-haut, soupire de plaisir en se disant qu’elle a bien fait de ne pas les mettre à la poubelle, tous ces petits riens qui, parfois, font tout.

Voir les commentaires