Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

La saga d’une étole, épisode 1 : teinture

19 Septembre 2011, 07:33am

Publié par Mmm

403-1Un bel événement se profile dans l’histoire du pub spinning parisien : la rencontre organisée en septembre, plus formalisée qu’à l’ordinaire mais toujours ouverte à tous en toute liberté, va fourmiller de démonstrations et d’échanges. Entre autres choses, j’ai le projet de travailler sur le tissage d’une étole en fil fantaisie…

En voici la première étape. Que faut-il pour tisser une étole ? Un fil de chaîne, et un fil de trame.

Pour le fil de chaîne ci-dessous, parce que je ne fais toujours pas confiance à la solidité de mes filés main (je tends ma chaîne à mort !!!), j’aime particulièrement le fil Knit Picks à teindre. J’ai donc mesuré ce qu’il me fallait, avec un peu de marge (pour une longue et belle étole, un écheveau suffit), et je l’ai teint dans la gamme de couleurs que j’avais choisie : du bleu, du vert, du violet, du marron… Oui, je sais, je vous ai souvent fait le coup ces derniers temps, mais qu’est-ce que j’y peux ? Ce sont en ce moment mes préférées.

Pour le fil de trame, j’ai teint dans les mêmes tons et dans la foulée de la mèche de laine mérinos et du mohair.

Que pensez-vous du résultat ? Moi qui aime le bleu (je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde), cela me met l’eau à la bouche.

Je vous préviens, ne fermez pas les yeux trop longtemps, je suis déjà en train de pédaler…

403-2

Voir les commentaires

1,13 kg d’humilité

17 Septembre 2011, 07:40am

Publié par Mmm

402Je venais de découper quelques gabarits de feutrage en plastique bulle et j’étais en train de carder de la laine avec de la soie lorsqu’il est arrivé… 500 Felt Objects… Un recueil de photos d’objets en feutre venus du monde entier, où l’on peut admirer entre autres plusieurs pièces de ma chère Pam de Groot. Naturellement, j’ai tout laissé en plan pour commencer à le feuilleter. Quelles œuvres superbes ! Je n’en avais pas vu le quart que je me demandais déjà s’il ne valait mieux pas arrêter carrément le feutrage, car je n’arriverai jamais à la cheville de ces artistes. Mais curieusement, l’impression est passée, et une fois le livre reposé je n’avais plus qu’une envie, remplir ma carafe d’eau chaude et étrenner mon tout nouveau tulle (l’ancien a finalement rendu l’âme, complètement lacéré). C’est maladif, je vous dis…

Voir les commentaires

Une collection d’écharpes et d’étoles

15 Septembre 2011, 15:28pm

Publié par Mmm

Je vous présente les petites nouvelles de la boutique… Le temps devient incertain… L’automne pointe le bout de son nez… Voici quelques écharpes et étoles pour réchauffer les cous et les cœurs, dans des couleurs gaies bien éloignées du sempiternel gris des enseignes à la mode !

401

Voir les commentaires

Les lutins débarquent !

14 Septembre 2011, 10:57am

Publié par Mmm

400-1Noël approche, je lance une petite collection de chapeaux de lutin pour enfants dans la boutique… Voici le premier… Un lutin des mers ! En mérinos peint à la main dans des nuances bleu-vert avec quelques touches de brun qui mettront tous les teints en valeur, il ira à toutes les têtes de 6 mois à 10 ans et plus, voire à certains adultes : il suffit de retourner le bord pour le faire « rapetisser ». On peut le porter la pointe pendant derrière ou sur le côté, on peut aussi le rembourrer avec un peu de papier de soie roulé en boule pour qu’il se dresse tout droit lors d’un goûter déguisé !

 

400-2

Voir les commentaires

Cathédrale de Chartres

13 Septembre 2011, 10:46am

Publié par Mmm

Il y a une chose qui me plaît, c’est qu’un(e) client(e) me propose un challenge. Ainsi Isabelle, après avoir tricoté mes fils, m’a proposé de m’intéresser aux couleurs des vitraux de la cathédrale de Chartres...

Cathédrale de Chartres
Cathédrale de Chartres

Voir les commentaires

Un stage pour travailler la pâte d’argent

12 Septembre 2011, 08:51am

Publié par Mmm

Un stage pour travailler la pâte d’argent

 

La semaine dernière, j’ai eu la grande chance de passer tout un dimanche avec Kenji, fondateur de Kenem Bijoux et, entre autres, formateur dans le travail de la pâte d’argent.

D’abord c’est quoi, la pâte d’argent ? Eh bien, c’est un peu de magie… C’est une pâte assez semblable à de la pâte Fimo ou à de la pâte à modeler, sauf qu’elle est constituée de particules métalliques unies par un liant. Il faut la cuire, tout comme la Fimo, mais à une température beaucoup plus élevée. Et le résultat est vraiment en métal… Il y a différentes pâtes – bronze, cuivre, or et j’en passe – mais j’ai toujours eu un faible pour l’argent et c’est donc ce métal que j’ai choisi de travailler pour ce stage d’initiation.

Voilà ce que j’en ai ramené : ces deux pendentifs en argent fin (un grand merci à Kenji pour les photos qu’il a prises pour moi, son matériel est bien meilleur que le mien). Le premier est fabriqué à l’aide d’une « plaque de texture » et m’a permis d’apprendre diverses techniques utiles, comme la pose d’une bélière et la confection d’un petit colombin pour la finition du bord du bijou. Il a été cuit au chalumeau, une technique sur laquelle je ne me serais jamais lancée seule et j’avais bien raison, car elle nécessite de bien connaître la « couleur de cuisson » idéale et rien ne vaut les conseils d’un maître. Le second a été l’occasion d’apprendre à fabriquer un moule en silicone : nous avons pris l’empreinte d’un joli coquillage que nous avons reproduit en argent. Celui-ci a été cuit au four, car il est un peu plus épais. Les deux pendentifs ont été oxydés dans une solution de soufre. Le premier a des reflets bleu-vert, le second gris très foncé.

Ai-je besoin de vous avouer, maintenant que vous me connaissez, que je suis rentrée chez moi en dansant à moitié, ravie et stupéfaite d’être parvenue à un tel résultat ? 

Un grand merci à Kenji avec qui j’ai passé un moment à la fois amical et très stimulant. Nous avons beaucoup papoté, ce qui est assez inévitable quand deux passionnés se rencontrent, même s’ils ne partagent pas (encore) la même passion. Mais nous n’avons quand même pas chômé, car c’est un très bon pédagogue qui a su m’apprendre les bons gestes et a répondu à toutes mes questions ! Bref, j’ai fait une très belle rencontre et je souhaite la même à tous les passionnés de bijoux qui souhaitent aller un peu plus loin…

Un stage pour travailler la pâte d’argent

Voir les commentaires

Trico’fil et trico’doigts

11 Septembre 2011, 17:08pm

Publié par Mmm

Voilà un moment que Télé Tricotin tourne à fond et que, prise par toutes sortes de corvées de pré-rentrée, je n’avais pas eu le temps de voir les nouvelles « fibrémissions »… J’ai finalement pu m’y mettre et là, coup de cœur immédiat pour les cours, très bien faits, de « trico’doigts » ! Les fiches techniques de Tricotin.com sur le sujet m’avaient déjà alléchée mais les vidéos étaient si bien réalisées qu’il me fallait absolument essayer la technique. Quoi de mieux en effet, quand on aime la fibre et qu’on aime la manipuler manuellement le plus possible, que d’abandonner les aiguilles pour un temps et d’y aller directement avec les doigts ?

Du coup, j’ai commencé par filer un… « trico’fil » flammé en mérinos, que j’ai teint ensuite avec des teintures Landscapes. J’ai eu du mal à patienter jusqu’à ce que le fil soit sec pour le mettre en pelote et, vite, vite, agiter les doigts ! Et pour tout vous dire, je me suis régalée. Après quelques minutes, cela va très, très vite, et il ne m’a pas fallu longtemps pour « trico’doigter » cette écharpe longue, longue… en point mousse. En fait j’ai dû me pincer pour me décider à l’arrêter ! Il va falloir que je file rapidement un autre écheveau pour tester le jersey. Le résultat est vraiment agréable, souple, aéré, doux !

Trico’fil et trico’doigtsTrico’fil et trico’doigtsTrico’fil et trico’doigts

Voir les commentaires