Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

Deux nouveaux ouvrages de chez Tutti Frutti…

28 Octobre 2011, 08:25am

Publié par Mmm

410-1Une fois n’est pas coutume, je fais de la pub pour un ami ! Sa maison d’édition, Tutti Frutti, édite de nombreux ouvrages sur les arts du fil, et a le mérite de nous traduire les livres en anglais que nous ne sommes pas tou(te)s capables de déchiffrer. Je viens d’apprendre qu’il a désormais sa propre boutique en ligne, et qu’à l’occasion de cette ouverture, les frais de port sont offerts jusqu’à la fin de l’année… C’est donc le moment de penser aux cadeaux de Noël ;-) !

Du coup, j’en profite pour présenter deux bouquins bien sympas…

Je vous ai déjà parlé de Patrons de couture ; voici son faux jumeau, Patrons de tricot ! Pour tout savoir comment suivre les explications d’un patron, le modifier pour mettre le pull à sa taille, ou carrément créer ses propres pulls. Un bouquin dense et plein d’astuces. J’adore notamment les pages récapitulatives sur tous les types de col ou de manche ! De quoi se sentir véritablement styliste de ses propres envies.

410-3Et puis mon chouchou (je ne dis pas ça parce que j’ai participé à l’édition ;-), 150 motifs à crocheter et tricoter : quelques carrés incontournables mais plein d’autres formes, géométriques ou non, incluant flocons (j’adore !), fleurs, feuilles, cœurs, etc. Moi qui suis attirée par le crochet freeform depuis belle lurette, je ne vous dis pas la galerie aux merveilles. Un atout : pour tous les motifs au crochet, le diagramme est fourni, j’adore. Une originalité : il y a également des motifs tricotés, et ils sont vraiment très raffinés. Du coup, je me suis lancée dans un petit projet, mais… chut ! c’est une surprise ! Et, patience ! Je n’avance pas vite du tout ;-D

Voir les commentaires

Bouquet de fleurs… en laine, bien sûr

18 Octobre 2011, 15:15pm

Publié par Mmm

409-1Grâce au pas à pas que Midian m’a prêté, tiré de l’ouvrage La laine cardée : déco et création, de Katia Pouget-Gavriloff, j’ai récemment appris à faire des fleurs en feutre, et je ne cesse depuis de travailler dessus. C’est très addictif (oui, je sais, j’utilise souvent ce mot, surtout lorsqu’il s’agit de parler de laine…).

J’ai travaillé principalement sur de très grandes fleurs dont la tige contient un fil de fer qui permet non seulement de les arranger en bouquet ou de les mettre dans un soliflore, mais aussi de les mettre en forme pour les porter en collier (voir la dernière photo), autour du bras, sur un chapeau, etc. Mais j’en ai aussi fait des plus petites, dont la tige est enfilée sur une grande épingle de nourrice, ce qui permet de les porter en broche.

 

409-2

409-3

409-4

409-5

409-6

Voir les commentaires

La saga d’une étole, épisode 4 : tissée et tombée du métier

16 Octobre 2011, 08:24am

Publié par Mmm

408-1

Le tissage, finalement, c’est le plus rapide, surtout avec ce genre de fil fantaisie un peu épais et poilu. J’aime particulièrement la façon dont les « zigouigouis » en forme de chenilles se calent entre les fils de chaîne. La texture fait très Chanel et les couleurs, harmonisées depuis le début, font une jolie palette… Pas mécontente !

 

408-2

Voir les commentaires

La saga d’une étole, épisode 3 : montage de la chaîne

9 Octobre 2011, 09:54am

Publié par Mmm

407

Je l’ai toujours dit, là où y a de la chaîne, y a pas de plaisir… Hum… Oui je sais, elle n’est pas bien fine. Mais d’abord c’est vrai, dans le tissage, monter la chaîne, c’est ce qui m’amuse le moins. Heureusement qu’avec le Knitters Loom, c’est très simple ! Et heureusement que je vais tisser du gros fil, donc j’utilise un peigne 30/10, c’est toujours ça de pris. Mais bon, ma petite astuce, si elle n’est pas bien spirituelle, me sert depuis le début de moyen mnémotechnique, sans quoi je ne suis pas fichue de me souvenir que le fil de chaîne est vertical et le fil de trame, horizontal. Enfin, sur mon métier. Et encore, j’entends d’ici hurler les puristes !

Allons, vivement que mon fil de trame soit sec pour que je puisse passer quelques duites dans la foule (là, tout le monde est content) et évaluer vaguement la longueur de mon ouvrage terminé…

Voir les commentaires

La saga d’une étole, épisode 2 : filage

7 Octobre 2011, 10:45am

Publié par Mmm

Un bonheur à filer… le mérinos est du superwash Ashford, donc même après teinture, il reste très doux et glisse merveilleusement… entre les séquences de mérinos, j’intercale des poignées de mohair que je file sans pincer pour laisser des boucles émerger ici et là… quelques petites fantaisies au retors pour donner de la texture… ta-daaaaam ! Qu’en pensez-vous ?

Oui, je sais ce que se murmurent les plus chevronnées : y a pitêt pas la longueur (175 m) pour une étole. Hem. Hum.

La saga d’une étole, épisode 2 : filage
La saga d’une étole, épisode 2 : filage

Voir les commentaires

Mon premier tissage aux cartes !

6 Octobre 2011, 08:05am

Publié par Mmm

Mon premier tissage aux cartes !

Puis, j’ai monté la chaîne avec des cotons que j’avais sous la main (les couleurs ne sont pas très contrastées mais j’étais si sûre que rien de bon n’en sortirait…) et hop, j’ai commencé à tisser ! Bon, les premiers centimètres sont bourrés d’erreurs car je ne tournais pas toujours dans le bon sens, alors j’ai pris un post-it pour noter laborieusement les premières duites, et ensuite j’ai commencé à bien sentir, en regardant le motif, dans quel sens je devais tourner.

Et voilà le galon tombé du métier, ta-dam ! J’ai « twisté » les fils de chaîne avec un petit appareil d’Ashford qu’on vient également de m’offrir (je suis une petite veinarde), oui, c’est dix fois plus pratique que mon Babyliss à tresses ! Et l’effet est plus réussi.

Merci donc à Perline pour ce nouveau virus… Je réfléchis déjà à mon prochain projet… Sans doute une ceinture !

Mon premier tissage aux cartes !Mon premier tissage aux cartes !

Voir les commentaires

Une rencontre, un sandwich, deux échanges…

5 Octobre 2011, 08:07am

Publié par Mmm

Ah, ça, le dernier week-end a été chargé ! Lors de la rencontre du filage, j’ai eu de quoi remplir mes sacs à fibres…

D’abord, nous ouvrions les colis de l’échange des vendanges organisé par Zouzou. J’ai reçu un bel écheveau de Céline, d’une grande douceur, très moelleux, accompagné de petits cadeaux. Moi, j’avais envoyé à Barbara un écheveau “Volcan d’Islande” avec son sac en feutre assorti, qui peut éventuellement servir de sac à ouvrage.

Ensuite, comme c’est devenu la tradition lors de ces rencontres annuelles, il y avait le “sandwich” auquel je ne pouvais me priver de participer. Le principe : chacun(e) apporte 150 g de fibres (cette année, on a demandé des fibres douces, dans des tons de rouge, pourpre, mordoré…) et repart avec le même poids de fibres, mais mélangées : le sac reçu à la fin de la rencontre contient en effet un petit morceau de chaque fibre apportée. De quoi filer, en ce qui me concerne, un beau fil fantaisie, comme l’année dernière. Mention spéciale pour les “petites mains” qui ont séparé chaque don de fibres en autant de poignées qu’il y avait de participant(e)s avant de les répartir équitablement, ce n’est pas de la tarte à faire.

Et puis, à chaque rencontre, ont peut aussi participer à une loterie d’écheveaux. Chacun apporte un écheveau et repart avec un autre, mais contrairement à l’échange, les écheveaux sont tirés au sort à la dernière minute. Il m’est échu un fil magnifique, looong (assez pour un châle immense), doux, teint dans de très beaux tons d’indigo délavé, et c’est Flora qui a concocté cette merveille ! Merci Flora ! En dessous, une photo de mon propre écheveau, un fil fantaisie en alpaga, mérinos et soie réalisé sur le thème des bonbons menthe-réglisse (que j’adore). Il était livré dans son petit sac en feutre mérinos et bambou, et sur qui est-il tombé, je vous le donne en mille ? Sur ma copine Zouzou, hé hé…

Mon corbillon n’était pas tout à fait plein, merci à toutes celles qui m’ont gâtée de petits cadeaux d’amitié, Zouzou (ah ! encore elle ! ;-), Cathy, Joelle, Midian, Flora et j’en oublie forcément… Merci aussi aux organisateurs de la rencontre, Sandrine et Richard, car ça non plus, ça n’est pas de la tarte à faire, et merci encore à tous ceux et celles qui ont montré leurs petits tours de main, notamment Esperluette qui nous a livré les secrets de ses splendides art batts, Joanne Strauch qui nous a montré comment détacher une nappe de la cardeuse en un long ruban prêt à filer à l’aide d’un diz, et Perline, qui a levé un coin du voile recouvrant le mystérieux et tentant tissage aux cartes.

Une rencontre, un sandwich, deux échanges…
Une rencontre, un sandwich, deux échanges…
Une rencontre, un sandwich, deux échanges…
Une rencontre, un sandwich, deux échanges…
Une rencontre, un sandwich, deux échanges…

Voir les commentaires