Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rue de la Laine, le blog

Articles avec #peinture et teinture

Fractales

24 Avril 2016, 19:05pm

Publié par Mmm

Ces dernières années, on a beaucoup parlé du filage “fractal” ; nous sommes nombreuses(x ?) à l’avoir déjà expérimenté mais j’ai proposé comme thème du mois aux fileuses et fileurs du forum Tricotin de nous y (re)mettre ensemble de manière plus formelle.

D’abord, les bases : quelle est la technique du filage “fractal” ?

On part généralement d’une mèche teinte, même s’il n’est pas impossible de réaliser un “fractal” avec une nappe cardée. Le principe réside dans la gestion des plages de couleur en lien avec la façon de retordre à deux brins. Si vous avez l’intention de teindre vous-même la mèche, je pense que pour le “fractal”, plutôt que de multiplier les petites touches de couleur, il vaut mieux privilégier des plages de couleurs assez larges et différenciées.

Quel est l’intérêt ? Obtenir une plus grande palette de teintes plus fondues, proches d’un effet chiné, plutôt qu’un effet de rayures de couleurs tranchées. Pour en mesurer la beauté, savoir si cela vous plaît, mieux vaut l’essayer !

Le principe est de commencer par diviser la mèche teinte en deux dans le sens de l’épaisseur. Pour un fil plus simple, on pourrait filer chacune de ces demi-mèches sur une bobine et les retordre ensemble. Mais pour le “fractal”, si on file en effet une des demi-mèches sur une bobine, pour l’autre, on la divise en un certain nombre de mèches plus fines avant de procéder au filage. Le nombre dépend de votre goût (plus il y en a, plus le schéma des couleurs va se répéter), et aussi un peu du calibre de fil que vous avez en tête : si vous souhaitez faire un gros fil bien dodu, vous ne pouvez guère diviser votre demi-mèche en 8 ou 16 portions (ah ! vous commencez à les sentir un peu, là, les mathématiques qui ont donné son nom à ce type de filage ?).

Une fois toutes les fibres filées, on est en terrain connu, il suffit de retordre les deux brins ensemble. Et voilà !

Voici ma propre contribution au thème.

J’ai commencé par teindre une mèche de laine et soie en suivant les recommandations que je vous ai faites : pour une fois, des plages de couleurs bien distinctes plutôt que tout un tas de taches fondues les unes dans les autres.

Ensuite, j’ai divisé ma mèche en deux, puis j’ai divisé ce qui restait en huit. À moins de vouloir faire un fil vraiment très fin, je crois que je n’aurais pas pu les diviser encore une fois. Je suppose que si je voulais faire mieux, au lieu de teindre une seule mèche, j’en teindrais deux côte à côte, de la même manière.

FractalesFractales

Sur les deux bobines filées, on voit déjà une différence. La première contient les “mini-mèches”, la seconde, la demi-mèche entière.

Voici l’écheveau terminé. L’effet “fractal” n’est pas forcément très parlant sur l’écheveau lui-même.

FractalesFractales

Je me suis dit qu’on le verrait mieux une fois tricoté et j’ai sorti mes aiguilles pour réaliser cette écharpe d’été légère et ajourée. Là, on voit bien la multitude de nuances des rayures obtenues.

FractalesFractales

Voir les commentaires

Dix ans, dix cadeaux !

19 Avril 2016, 13:43pm

Publié par Mmm

Dix ans, dix cadeaux !

Je vous l’ai promis au début de l’année : puisque le blog fête ses dix ans, vous aurez un cadeau par mois pendant dix mois, soit dix cadeaux en tout.

Le mois dernier, Cathy a gagné une écharpe en feutre “cobweb” signée Rue de la Laine.

Le cadeau d’avril…

Ce mois-ci, on revient aux fibres : une mèche 50% BFL 50% soie teinte à la main dans des couleurs printanières. Qui n’en veut ?

Dix ans, dix cadeaux !

Comment ça marche ?

J’aimerais pouvoir gâter 100 % de mes chères lectrices et chers lecteurs, mais ce n’est hélas pas possible ! Je vous propose donc un tirage au sort. Vous pouvez y participer en m’envoyant un message. Je tirerai au sort le bénéficiaire du cadeau le dernier jour de chaque mois. Ce mois-ci, ce sera le samedi 30 avril. Le ou la gagnant(e) sera immédiatement averti par e-mail. Sans réponse de sa part dans les quarante-huit heures, il sera procédé à un nouveau tirage au sort.

Si le lien ci-dessus ne fonctionne pas, utilisez l’adresse contact(à)ruedelalaine.com pour m’écrire, en remplaçant “(à)” par @. Désolée de vous forcer à faire cette manipulation, mais je cherche à éviter les spams qui me font perdre mon temps…

Suite à votre participation, vous serez inscrit à la newsletter de la boutique, si vous ne l’êtes pas déjà. Soyez rassuré(e), les messages ne sont pas nombreux et il est très simple de se désinscrire.

Attention : vous ne pouvez pas participer au tirage au sort en publiant simplement un commentaire sur le blog. Cette fonction ne me permet pas de voir votre adresse e-mail, donc de vous identifier, de vous prévenir si vous avez gagné et de vous inscrire à la newsletter.

Tout le monde a le droit de participer. Toutefois, si vous ne vivez pas en France, je me réserve la possibilité de demander une participation aux frais de port. Vous pourrez naturellement refuser le cadeau si vous les jugez trop élevés, et dans ce cas je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Gagnante : Lucine a remporté la mèche teinte

Voir les commentaires

Au pied de l’arc-en-ciel…

17 Avril 2016, 18:12pm

Publié par Mmm

Au pied de l’arc-en-ciel…

Avec le temps changeant que nous avons eu ces derniers jours, j’en ai vu des arcs-en-ciel ! Cela m’a fait penser à un projet sur lequel j’ai travaillé récemment et je me suis dit qu’il était temps de le montrer… Mon travail sur le cercle chromatique, aussi (plus poétiquement) appelé “roue des couleurs”.

Quand on aime teindre, les tentations ne manquent pas, les différentes marques de teinture proposent des palettes presque infinies de coloris. Mais je conseille toujours à mes stagiaires de posséder les trois couleurs primaires (jaune, magenta, cyan), plus du noir. Même si on ne cherche pas à créer ses propres nuances, devant l’offre pléthorique de Dupont, Kniazeff, Landscapes, Greenshades, Jacquard et j’en passe, il peut être utile de pouvoir essayer, entre autres choses, de reproduire un coloris très précis. Par exemple, on m’a déjà commandé de copier des fils spécifiques devenus introuvables pour réparer un ouvrage.

Et puis, moi qui aime explorer les cardages chinés avec mes collections “Roses des vents”, j’ai forcément été tentée d’explorer la rosace la plus basique de toutes, le cercle chromatique. C’est ce que j’ai fait cet été en teignant des fibres de Maco Mérinos, une de mes laines préférées, dans les trois couleurs primaires avant de les mélanger par cardage pour obtenir une roue de mini-nappes qui furent une vraie gourmandise à filer :-)

Au pied de l’arc-en-ciel…Au pied de l’arc-en-ciel…Au pied de l’arc-en-ciel…
Au pied de l’arc-en-ciel…Au pied de l’arc-en-ciel…Au pied de l’arc-en-ciel…

Ensuite, je me suis amusée à travailler par cardage à partir de coloris déjà teints (fibres de mérinos DHG) légèrement différents des couleurs primaires, un vrai bleu, un rose profond et un jaune un peu acide, et cette fois je me suis fait un plaisir de passer mes mini-écheveaux sur le métier à tisser pour réaliser une écharpe aux couleurs de l’arc-en-ciel. Un vrai Rainbow Flag à porter autour du cou quand on en a marre des grisailles de l’hiver !

Au pied de l’arc-en-ciel…Au pied de l’arc-en-ciel…
Au pied de l’arc-en-ciel…Au pied de l’arc-en-ciel…

Voir les commentaires

Etagère à teintures

6 Mai 2014, 13:54pm

Publié par Mmm

Etagère à teintures

La meilleure chose à faire, quand on a besoin d’un meuble pour ranger ses teintures… c’est encore de le fabriquer soi-même, sur mesure. Lattes et cornières de bois, une petite scie à onglet que j’utilise rarement mais que j’apprécie toujours (je suis incapable de couper droit sans guide ;-), de la colle, des clous et un marteau, un peu de peinture… et me voilà capable de ranger cinquante flacons ! Oups, c’est déjà plein… Sur chaque flacon, j’ai collé un morceau de papier absorbant sur lequel j’ai déposé la teinture correspondante au pinceau, cela permet à mes stagiaires comme à moi de se rendre compte d’un coup d’œil, en rentrant dans l’atelier, de ce qui nous fait envie ce jour-là.

Etagère à teintures
Etagère à teintures

Voir les commentaires

Couleurs et matières

22 Novembre 2012, 10:28am

Publié par Mmm

Bientôt Noël, c’est la saison des beaux cadeaux à faire ou à se faire, du luxe made in France, des matières d’exception… Je suis en train de faire mes préfeutres… soie teinte à la main, fibres de mérinos extrafin et de soie… Qu’est-ce que cela va devenir ? 

464

Voir les commentaires

Fibres, collection septembre 2012

22 Septembre 2012, 16:36pm

Publié par Mmm

Collections nappes sept 92

Depuis le temps qu'on me les demande… un peu de temps, pas mal de fibres, beaucoup de passion et surtout l'arrivée d'une cardeuse efficace et talentueuse, les nappes cardées débarquent enfin dans la boutique !! La collection 2012 est un peu échevelée, et je ne vous raconte pas l'état de mon atelier – ni de la maison : je n'aurais jamais cru que le glitz pouvait à ce point voler dans tous les sens !! – mais elle est là, en deux volets.

D'abord, des nappes cardées plutôt sages, 80% mérinos et 20% soie, avec une grosse pincée de bourrette de soie et de glitz pour amener de la texture, de la brillance, de l'originalité. Il y en a trois, confectionnées à bases de teintures Landscapes sur les thèmes des paysages australiens.

Ensuite, un tout petit peu plus original, des nappes de mérinos superwash avec une forte proportion de soie et surtout de glitz (70% mérinos, 20% soie, 10% glitz), donc très brillantes ! qui sont peintes après cardage. Cela donne des tons fondus très proche des mèches teintes, mais le mérinos superwash apporte, en plus de la possibilité de le passer en machine (avec précautions ;-), un glissant vraiment agréable pour le filage.

Voir les commentaires

Atlantique

11 Février 2012, 18:48pm

Publié par Mmm

J’ai bien essayé de me lancer dans une orgie de couture, mais le travail s’est fait pressant avant que je puisse la satisfaire tout à fait (je vous rassure, j’aurai quand même quelques petites choses à vous montrer !)… Résultat, j’ai dû ranger la machine… Mais en matière de délassement, il y a toujours le filage pour les rares petits moments de creux ! J'ai filé cet écheveau aux couleurs de l'océan pour satisfaire une commande.

Atlantique

Voir les commentaires

Tie & dye

19 Février 2011, 14:02pm

Publié par Mmm

Cela faisait un moment que je m’intéressais à la teinture du coton (y a pas que la laine dans la vie) et des fibres végétales comme le bambou… Mais toutes mes merveilleuses teintures Dupont ne pouvaient rien y faire… Fallait une nouvelle batterie d’armes redoutables ! J’ai voulu tester les teintures Jacquard Procion, balayant une mauvaise expérience datant d’un certain temps, car je ne trouvais pas très pratiques les petites capsules de Dylon. Je me suis donc offert le kit des couleurs de base, plus un pot de noir, vendu sous la forme d’un kit pour teindre des tee-shirts. Donc j’ai envoyé l’Homme dans son magasin de sport favori acheter des tee-shirts blancs à la taille de nos chères têtes blondes, et nous avons occupé un dimanche matin au pliage/nouage des tee-shirts et à leur teinture. Le résultat était pas mal puisque l’Homme m’a fait remarquer aigrement : « Et pourquoi tu n’as pas fait ça avec des tee-shirts à notre taille, à nous ? » 

Tie & dyeTie & dye

Voir les commentaires

Shipwreck Shawl

10 Juin 2010, 16:53pm

Publié par Mmm

Shipwreck Shawl

Voilà bien des mois que j’en rêvais, depuis mon tout premier châle en dentelle… Le très beau Shipwreck Shawl de Knitty, avec ses couleurs nuancées et le magnifique motif circulaire de feuilles… Eh bien, j’en ai fait mes délices pendant les vacances : mes soirées sur le bateau se sont passées à tricoter l’interminable bordure… 1 jeté, 2 mailles ensemble, etc. Je peux vous dire que lorsque j’ai enfin rabattu toutes les mailles, je ne me tenais pas de joie. Et pourtant, je l’ai laissé patienter quelques semaines avant d’aborder la dernière étape : la teinture… Eh oui, j’avais peur de ne pas la « rater » suffisamment. Je tenais absolument à reproduire l’aspect délavé des photos ! Malheureusement, ma couleur n’est pas tout à fait identique : plus foncée, moins grise, elle tend quand même plus vers le jean à peine usé. Mais l’aspect marbré dû à l’adjonction violente de vinaigre au début de la “cuisson” est réussi. Allez, je l’aime quand même, mon Shipwreck… D’autant que la laine BFL utilisée, en provenance du Mouchon, est douce, mousseuse et très légère !

Shipwreck Shawl
Shipwreck Shawl

Voir les commentaires

Crise de Dupont

31 Août 2009, 09:20am

Publié par Mmm

 

Eh oui, un petit moment de vague à l’âme et je me rue sur mes Dupont… Suis certainement pas la seule dans ce cas… Mon carton de flacons bien-aimés sous le bras, j’investis la cuisine en catimini… Ouf ! Deux heures de patouillage plus tard – plus le temps de cuisson, de refroidissement, de rinçage et de séchage… faut être patient(e)… – voilà ma moisson pétante de l’été. Et le moral est revenu ;-)

Crise de Dupont
Crise de Dupont
Crise de Dupont

Voir les commentaires

Robe “améliorée”

20 Juillet 2009, 17:59pm

Publié par Mmm

Pour ce mariage de juin, je n’ai pas fait que le coussin des alliances, j’étais invitée aussi ! Pleine d’entrain, je me suis dit que j’allais me faire une robe, et j’ai échafaudé toutes sortes de plans… ce qui n’est pas allé sans mal !

L'inspiration, c’était un chèche touareg authentique, acheté dans le Sud marocain il y a plus de vingt ans. Indigo, avec les bords noirs, teints par trempage sans doute puisqu’il y a un beau dégradé. J’y tiens beaucoup. Don je suis partie sur l’idée de ce dégradé indigo et noir, sur une robe de forme très simple. Donc, faire une robe blanche puis la teindre : fastoche (hum, hum…) !

J’avais acheté le lin blanc et j’avais le patron, mais je n’étais pas si sûre qu’il m’aille vraiment et j’ai fini par acheter une robe toute faite, très simple, en coton. Je savais que les coutures en polyester resteraient blanches après la teinture mais qu’importe, je n’aurais qu’à les refaire (parfois, je me demande avec étonnement ce qui me pousse à me compliquer la vie à ce point !!!). On m’avait conseillé les teintures Jacquard Procion et c’était l’occasion ou jamais de les tester, et ce d’autant plus que j’avais découvert Celtik Batik, un site formidable expliquant vraiment très bien comment réaliser des dégradés avec ces teintures.

Il fallait donc commencer par teindre la robe en bleu puis réaliser le dégradé de noir : facile (hum, hum…) ! Premier problème, autant, dans le bain de trempage, la robe avait bien pris la couleur d’encre à stylo dont j’avais envie, autant une fois rincée et lavée, elle était d’un bleu fadasse que, moi qui adore le bleu (et, jusqu’à présent, tous les bleus, croyais-je), je n’aurais porté pour rien au monde. C’est clair, il y avait quelque chose que je n’avais pas bien fait : je m’étais perdue dans la diversité des modes d’emploi qui, sur le petit flacon, ne sont pas vraiment détaillés. Sel, soude et autre, il y avait soit un temps de trempage, soit une proportion qui n’allait pas. J’ai continué bravement avec le dégradé de noir qui, merci aux instruction de Celtik Batik, était bien dégradé comme il faut, mais a fini aussi lavasse et grisâtre que le bleu. Teinte comme cela, cette robe ne me convenait pas du tout !

Bon, je n’étais apparemment pas fichue de me servir de ces Procion et en plus les flacons étaient vides, donc je me suis rabattue sur les bonnes vieilles Dylon que je connaissais un peu mieux, et j’ai mis la robe à la machine avec la dose adéquate de bleu nuit : elle est ressortie exactement du ton que je désirais ! Victoire ! Mais mais mais… on ne voyait plus le dégradé de noir. Têtue et assez vexée, je suis allée racheter une dose de Dylon et je l’ai refait. Quatre teintures plus tard, la robe était de la couleur désirée (même si le second dégradé n’était pas aussi réussi que le premier : j’avais vraiment manqué de courage et de patience sur ce coup !!!)… et elle rend très mal en photo, ce qui me persuade qu’il y a un petit djinn dans ses plis, voué à me casser les pieds.

Bon, il fallait quand même l’égayer un peu, cette robe. C’était pour un mariage, après tout. Comme elle était blanche à l’origine et réalisée dans un voile de coton légèrement transparent, elle était doublée d’un jupon, qui s’est retrouvé teint en même temps que le reste : pourquoi pas une petite coulisse sur le côté permettant de retrousser la jupe supérieure sur la moitié de sa hauteur à peu près, laissant apercevoir le jupon ? Cela, à mon grand étonnement, a été facile à faire ; il m’a suffi de bâtir un morceau de biais sur l’envers, à cheval le long de la couture, et de le fixer par trois piqûres (une sur chaque bord et une au milieu, pile sur la couture de côté de la jupe) pour créer une double coulisse dans laquelle j’ai glissé un morceau de queue-de-rat en satin noir, qui m’a servi à froncer le tout et que j’ai fermé par un nœud tout simple. Une demi-heure, montre en main. Mesdames, retroussez vos jupes !

J’étais aussi partie sur l’idée d’égayer le décolleté d’une broderie agrémentée de perles… Mais j’avais traîné et je n’avais plus le temps. Pourquoi pas des fleurs au crochet ? Il faut dire que je venais de lire Nicky Epstein’s Crocheted Flowers qui est un vrai pousse-au-crime, disons-le tout net. J’ai donc crocheté deux fleurs et quelques feuilles avec un reste de mérinos superwash filé main pour réaliser une petite layette. Je les ai ensuite peints à la peinture sur soie dans les tons de la robe, fixés, séchés, cousus ensemble… Voilà deux fleurs dont l’une a orné le haut de mon « retroussis » et l’autre, tout simplement enfilée sur un lien de métal, m’a fourni un collier assorti à ma tenue à peu de frais !

Robe “améliorée”
Robe “améliorée”
Robe “améliorée”
Robe “améliorée”

Voir les commentaires

Ratage 2

6 Mai 2009, 07:48am

Publié par Mmm

J’avais envie de tester des mélanges bicolores ou tricolores aux peintures sur soie, avec des dominantes de marron, violet, bleu… Mais j’ai « oublié » que les Dupont étaient des peintures très concentrées et j’en ai mis beaucoup trop ! Le résultat était bien plus foncé que ce que j’attendais… Les couleurs s’étaient fondues les unes dans les autres… Berk, ratage. Mais bon, les fous et folles de fibres le savent sans doute déjà : en filage et encore plus en teinture, le ratage n’existe pas. Il faut toujours aller jusqu’au bout du fil pour connaître le résultat… Et ici, le résultat me plaît beaucoup.

Vu l’originalité des couleurs, je n’ai pas finassé avec le filage. J’ai filé les quatre mèches de manière assez irrégulière et je les ai retordues avec elles-mêmes selon le principe du retors andin : on prend le début et la fin du « célibataire » pour commencer le retors et on termine avec le milieu du fil. Sur ce genre de fil épais, assez solide et pas trop tordu, cela se fait de manière très pratique en mettant le fil en pelote creuse à l’aide d’un bobinoir, car les deux extrémités du fil sont accessibles, l’une à l’extérieur et l’autre à l’intérieur de la pelote qui se défait à la fois de l’intérieur et de l’extérieur au cours du retors.

Ratage 2
Ratage 2
Ratage 2
Ratage 2

Voir les commentaires

1 2 3 > >>